Studio21 Atelier #1 “Valeur(s) – Mardi 9 mai 2023 // REPORTE

coordonné par Marie-Astrid Charlier & Marie Joqueviel-Bourjea

Mardi 9 mai 2023 / 10h-16h30 / Saint-Charles 1, salle 102

10h • « L’Art : naissance d’un concept, création d’une valeur »

Loin d’être une constante de la langue française, le concept d’art, en tant qu’il désigne un ensemble d’activités de production d’œuvres à visée esthétique, possède une histoire récente. Il s’agira d’enquêter sur les conditions de possibilité d’émergence de ce concept au tournant des XVIIIe et XIXe siècles et de la valeur nouvelle qu’il associe aux œuvres qu’il désigne.

Guillaume Cot est maître de conférences en études théâtrales à l’Université Paul-Valéry. Il a rédigé, sous la direction de Martial Poirson, une thèse intitulée : « La Scène et la Loi, les dramaturgies du droit sous la Révolution française (1789-1794) ».

11h • « Valeurs, prix et culture »

Est-ce le travail incorporé dans un bien qui en définit la valeur, ou plutôt sa rareté, son utilité ou encore sa valeur d’échange ? Qu’en est-il des « valeurs de non usage » ou encore des « valeurs d’option » ? La question de la valeur, épineuse pour les économistes, est en étroite relation avec celle de la fixation du prix d’un bien. Cette communication proposera de clarifier les concepts tout en soulignant les paradoxes auxquels conduit leur application aux biens culturels et les nécessaires élargissements. 

Nathalie Moureau est professeur en sciences économiques, spécialisée en économie de la culture et plus particulièrement sur le marché de l’art contemporain. Elle a publié plusieurs articles et ouvrages sur la question et conduit des recherches pour le Ministère de la culture (DEPS) et le comité professionnel des galeries d’art (CPGA). Quelques publications : Le Marché de l’art contemporain (avec Dominique Sagot-Duvauroux), La découverte, 2016, 3e éd. ; « Éplucher le prix de la banane » (avec Cyril Bedel, Nectart, 2021/1, n° 12).

12h00 • Pause déjeuner

14h • « Un corps perdu d’avance ? »

À l’ère du technolibéralisme, le corps représenté s’avance le plus souvent comme motif et support du monde marchand et des réseaux sociaux, quand il ne vient pas soutenir l’idéologie posthumaine. Avec ces innombrables représentations artistiques et non artistiques se dévoilent les valeurs d’un imaginaire contemporain sans limites.  

Valérie Arrault est professeure en arts plastiques. Quelques publications : Du narcissisme de l’art contemporain (avec Alain Troyas, L’Échappée, 2017) ; L’Empire du kitsch (Klincksieck, 2009) ; « Art contemporain et culture de masse en fusion », in Divertir pour dominer, la culture de masse toujours contre les peuples, 2 (L’Échappée, 

2019) ; « Surf et kitsch », in La déferlante surf, catalogue de l’exposition musée d’Aquitaine (Bordeaux, 2019) ; « L’exhibition de l’intime »,in Création et engagement, D. Berthet (dir.) (L’Harmattan, 2018).

15h-15h30. Discussion 

 


Citer ce billet
Marie-Astrid Charlier (2023, 4 mai). Studio21 Atelier #1 “Valeur(s) – Mardi 9 mai 2023 // REPORTE. Studio21. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uleu

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search